à l’adan…

Pourqweille ain site ain patwo ?

      Pourqweille ain site ain patwo ? - El Boute

Ain premier, pou m’faire plaisir. J’eille éteille él’veille dans ain’ne famile d’où qu’o parlot patwo, des gins fiers èd lu culture, èd lu histoire èd cordiers, vérotières, ramindèwses, péquèws, matlots, islandais, mareilleurs, et j’veux pan quès langage, qui nous ramain’ne ain’ne culture qu’al vient del mer, y déviain’ne ain’ne langue morte. C’est pan del nostalgie, ni ain n’arjet du modernisme. Ain’ne langue, ça sert à can’muniquer.
Mais justemint, aveuc ès t’outil du patwo, chacain’ll èd nous zaute il artrouve ès culture, ès n’histoire, qu’al est pan can’me cellale des bretons, des marseillais, des alsaciens o ben main’me des lilwo, malgré l’respect qu’j’eille pour yèw.
Mais nous pays il est al frantière , (èdpis des siècles), inter el culture picarde et pi el culture flaminde et canserver l’idintiteille du patwo du Fort-Philippe et des Huttes il est pan inutile justémint à cause èd sin génie propre. El cansructian des phrases, el pronanciatian des mots et l’résonince qu’y z’invwo’llte y fant voir du caractère, ain’ne histoire, des valeurs qui fant l’différince inter el fort-phlippwo des zautes patwos.
Pour survive, ain’ne langue al dwo s’écrire, pasque l’écriture c’est ain’ne trace, ain’ne mémoire qui navigue plus lan’lle dans l’temp.
Il faut aussi l’inrichir par les nouviès z’usages qui sant permis par l’évolutian des techniques et notamint les réseaux socièws.

J’eille keuminceille à écrire. O peut cor améliorer et o pouvez faire des propositians.
Este évolutian du site créeille in 2005 répand à des démindes èd lecteurs qui voulotté des traductians ain français d’mes cantes.
Ej vous souhaite ain’ne ban’ne visite.
@ Bétôt !

ès t'article il peut yèt cor lu ain : Français