Mistral-gaingnant

C’est l’plus belle cansan du mande qu’y zant dit, les gins bien informeilles..;
Mi, quand o m’parle èd Mistral gaignant, èj painse à Fernande, pan àl manière èd Brassens nan… Plutôt al manière èd Proust, aveuc ses madlain’nes… !

Mes mandlain’nes à mi, c’est les caram’bars et les mistrals gaingnants qu’j’allo achter à man Fernande, el mère à Arlette. C’étot pan grand chose, mais quand t’avo gaingneille el dwot d’èn n’avoir ain aut’, t’étot cantint can’me el rweille èd Prusse !
Et pis, j’intinds cor el vwo d’Fernande qu’al crio après s’hanme quand y faisot trop d’camplimint ain’n tit pèw “olé-olé”à des cliaintes : il étot farce par momint li aussi.

ès t'article il peut yèt cor lu ain : Français